Je vais vous donner mes impressions sur ce rassemblement « rend a nou la mer, rend a nou la réunion » à Saint-Paul.
Dimanche 8 décembre 2013, aux alentours de 16h. J’arrive au rassemblement pendant l’intervention d’une membre du C.MAC (Collectif pour le maintien des activités au cœur de La Réunion, collectif se mobilisant contre les effets néfastes de la mise en place du parc national de la Réunion sur les activités des réunionnais) , je l’entends parler de Fanon, de Mandela, et fustiger l’«écologie» qui serait le nouveau colonialisme… A ma surprise, je vois aussi flotter « un des drapeaux de la Réunion » :

20131208_164922_LLS
J’avais beaucoup hésité à me déplacer, me demandant si j’allais être le seul réunionnais à ce rassemblement. Mais je voulais voir de mes propres yeux si la nouvelle tactique du lobby des surfeurs allait donner quelque chose. La stratégie de ces derniers semble être à présent de « créoliser » leur lutte, en s’associant notamment avec le C.mac :
daisy-blondan-3-ee479
Le C.mac de son côté, semble prôner l’union zorey/créoles contre le « colonialisme écologique ». Voici un extrait d’un de leur texte sur leur page facebook, intitulé « Nu lé pa vendu, nu lé libre » :
« A la lumière du risque requin, de plus en plus de métropolitains se rendent compte du colonialisme qui sévit encore ici. Le dicton populaire nous dit: mieux vaut tard que jamais. Ce colonialisme est encore plus puissant qu’avant, puisqu’il ne fait plus de distinction entre créole et métropolitain. Ce colonialisme c’est l’écologisme. Il puisse son pouvoir à un niveau international, en dehors de tout contrôle démocratique. Ce colonialisme repeint en vert a agrandit le camp des opprimés. Comme hier le colonialisme avançait vêtu du masque de la « mission civi­lisa­trice », cette politique brutale de l’écologisme est drapée du nec plus ultra des concepts environnementaux et humanistes, le « devoir de protéger l’environnement » des populations pour mieux éradiquer leur pauvreté. »

« Le colonialisme ne fait plus de différence entre créole et métropolitain »… Les créoles victimes du racisme et des discriminations à la Réunion apprécieront.

Alors, qui était là ?

Parmi les organisations présentes, citons : PRR (Prévention Requins Réunion), OPR (Océan Prévention Réunion), Protégez nos enfants, Ti pêcheur, C.MAC, Mobiliz’@ction.
La préfecture a annoncé 300 personnes. Cela me semble un peu élevé, mais je n’étais pas là au tout début du rassemblement. J’ai réalisé une petite vidéo pour donner un aperçu de qui était devant la scène (il y avait quelques personnes un peu éparpillées qu’on ne voit pas sur la vidéo, c’est vrai, mais la majorité à ce moment là apparaît) :

Et vu de derrière le podium :

20131208_170837_1

Alors finalement, je n’étais pas le seul créole. Oui. Mais il faut se l’avouer, mis à part les militants des différentes organisations réunionnaises, on n’était pas beaucoup de créoles à avoir fait le déplacement pour écouter les discours. (Vous pouvez toujours chercher d’autres photos sur le web, pour confirmer ou infirmer ce que je dis)

Des réunionnais présents pour dénoncer une manipulation

A ce rassemblement, des jeunes réunionnais sont présents, aussi surpris que moi par cette tentative des surfeurs d’«endémiser» leur mouvement, pour reprendre l’expression de l’un d’eux dans ce reportage (vers 1min40) :

Un autre a eu le courage de monter sur le podium pour exprimer son point de vue sur OPR (Océan Prévention Réunion), en dépit des huées des principaux intéressés. Son intervention a été interrompue par un jet de bouteille en verre…

Voici ce qui est apparu un jour sur la page Facebook de ce groupe, OPR :
OPR Océan prévention réunion
Ce message datant d’août 2012 est à l’heure actuelle toujours visible ici : https://www.facebook.com/oceanpreventionreunion/posts/400209543375537
Même après les excuses de l’auteur insultant les réunionnais (dans les commentaires même de ce message), si l’on en vient à jeter des bouteilles en verre sur des personnes non violentes venues parler comme on le voit dans la vidéo ci-dessus, on pourrait croire que OPR continue à rassembler de drôles d’individus, pour ne pas dire inquiétants…

Les associations réunionnaises ont-elles intérêt à s’allier aux surfeurs ?

Il ne s’agit pas de jeter la pierre à tous les zoreys (même si certains nous envoient des bouteilles en verre), de tous les mettre dans le même sac (car tous les zoreys ne sont pas racistes et beaucoup essaient de s’intégrer à la société réunionnaise du mieux qu’ils peuvent), mais de se demander si les discours des réunionnais que j’ai entendu ce jour là sont tous compatibles avec les intérêts de certains zoreys qui vivent en communauté, repliés sur eux-mêmes à la Réunion. N’en déplaise au C.mac, des rapports de domination hérités du colonialisme existent toujours à la Réunion, et les ignorer ne va pas les faire disparaître comme par magie.

Sylvie Bruno, membre du C.mac nous dit ici : « Cela faisait longtemps qu’on voulait réunir la terre et la mer. Les deux sont concernés par les interdits et on a envie que les autorités nous écoutent car nous avons le sentiment que la place de la population réunionnaise est complètement absente. Aujourd’hui, on est en train d’exclure la population de toutes les décisions. Il y a une façon de travailler. Ce n’est pas en mettant des contraventions ou amenant les gens au tribunal qu’on va trouver des solutions »
Il faut donc que la population réunionnaise s’unisse et fasse entendre sa voix !
L’unité pour la Réunion ! oui ! Mais comment y parvenir ? Le Cmac, entre autres, ne saurait-il pas trouver d’autres associations qui défendent les intérêts de la Réunion et qui provoquerait peut-être une plus grande mobilisation des réunionnais ? 300 personnes présentes pour un rassemblement, à la Réunion, en dehors d’un contexte de mobilisation sociale, je trouve cela très honorable. Mais encore une fois, mise à part les militants des organisations réunionnaises, où étaient les réunionnais dans le public ?

Jusqu’où les associations réunionnaises qui ont participé à ce rassemblement pourront porter leurs revendications dans le cadre de cette alliance ? Qui quittera le collectif en premier lorsqu’il s’agira par exemple de se positionner sur l’emploi des réunionnais, le combat contre les inégalités, sur la défense de la culture et de la langue réunionnaise, sur la mise en avant de notre histoire, de toutes ces questions qui dérangent les autorités « coloniales environnementalistes », ou pas environnementalistes.

Comme je n’aime pas critiquer sans proposer, voici peut-être une piste à creuser par le Cmac, les petits pêcheurs, et les autres associations qui veulent unir les réunionnais pour défendre leurs intérêts communs : ce jour là, dans les interventions sur le podium, parmi les nombreux réunionnais qui se sont exprimés et ont parlé de leur lutte légitime pour la dignité des réunionnais, un homme a parlé de l’injustice à propos des réunionnais envoyés en France pour travailler sans pouvoir revenir vivre à la Réunion. Un sujet sensible pour certains, mais qui ré-unirait sans doute beaucoup de réunionnais !

Le Cmac et autres défenseurs des intérêts réunionnais ont peut-être pensé qu’ils y gagneraient à s’allier aux surfeurs, mais est-ce vraiment le cas ? Ne risquent-ils pas au contraire d’écarter toute future mobilisation  des réunionnais à leurs côtés ? Danyel Waro avait été annoncé comme l’icône culturelle réunionnaise qui viendrait soutenir cette alliance « rend a nou la mer, rend a nou la réunion ». Coïncidence ou pas, ce dimanche il n’était pas là…

Pour conclure, je dirais que le combat pour la dignité des réunionnais doit se mener en osant voir la réalité en face. Le Cmac et les autres associations mènent une lutte contre l’indifférence du pouvoir aux intérêts des réunionnais. En cela, je soutiendrai toujours leur combat, au moins pour qu’ils puissent exprimer leur révolte légitime. Même si je pourrais émettre quelques réserves (sans mauvais jeu de mot) sur certains de leurs arguments. Mais attention à qui on s’allie. Le surf est-il une préoccupation essentielle des réunionnais ? Si l’on peut évidemment partager la peine des proches des victimes des attaques de requin, il n’en reste pas moins que ce n’est peut-être pas ce qui fera descendre les réunionnais dans la rue. Des rapports de domination hérités du colonialisme existent toujours au sein de la société réunionnaise. Ce n’est pas parce-que la Réunion est devenu département français que les réunionnais ont acquis la parfaite égalité dans les faits. Le paternalisme de la part de certaines personnes fraîchement débarquées à la Réunion et le syndrome « gouyave de france » sont bien présents à la Réunion, qu’on le veuille ou non. On n’efface pas 350 ans d’histoire coloniale et de rapports sociaux violents d’un coup de baguette magique. Unissons déjà les réunionnais entre eux. De nombreuses blessures restent à guérir. Quand les réunionnais seront en paix avec eux-mêmes, alors ils pourront traiter tous les êtres humains de la Terre d’égal à égal, sans ressentiment, sans honte de soi. Encore une fois, il ne s’agit pas de mettre tous les zoreys dans le même panier, je trouve que certains font de réels efforts pour s’intégrer à la Réunion. Mais pour guérir les blessures du passé, fermer les yeux n’a jamais été d’aucune aide :

Pour nous, le choix est fait. Nous sommes de ceux qui refusent d’oublier. Nous sommes de ceux qui refusent l’amnésie même comme méthode. Il ne s’agit ni d’intégrisme, ni de fondamentalisme, encore moins de puéril nombrilisme.

Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme

PS: certains voudraient faire croire que ceux qui critiquent « rend a nou la mer, rend a nou la réunion » seraient des « nervis » du PCR. Malheureusement pour eux, c’est faux. Je ne suis encarté nulle part. Pour ma part, mon seul parti est le parti du peuple réunionnais.

20131208_172942

 

Liens :
http://www.clicanoo.re/397517-la-caution-des-vrais-combats-reunionnais.html
http://www.zinfos974.com/Les-enfants-gates-de-Rend-a-nou-la-mer_a65085.html
http://www.antennereunion.fr/Video-Reunion-information?titre=583765-Crise-requin-les-associations-se-mobilisent&pgp=5&id_document=858525
http://www.linfo.re/583765-Crise-requin-les-associations-se-mobilisent?ps=858525
http://www.zinfos974.com/Crise-requin-Rend-a-nou-la-mer-rend-a-nou-la-Reunion-lance-un-cri-d-alerte_a65272.html
https://www.youtube.com/watch?v=sC25boPZ90c#t=77