Petite vidéo  pour comprendre et lutter contre les discriminations racistes, dans le cadre d’une campagne pour l’affirmative action. En France, l’affirmative action, ou « discrimination positive » est souvent prise à tord comme un « racisme à l’envers », alors qu’il tend au contraire à plus d’égalité (et non à faire des Blancs des dominés, ce que sous-entendrait un « racisme à l’envers »).

Cette affirmative action va à l’encontre de l’esprit républicain français abstrait, qui ne reconnaît que des citoyens égaux en théorie, mais ne se donne pas les moyens de lutter contre les inégalités, surtout quand il s’agit des inégalités racistes. Comme les luttes féministes font peur au pouvoir patriarcal quand elles s’attaquent aux privilèges masculins, les luttes anti-racistes font peur à la suprématie blanche quand elles ne se contentent pas de célébrer l’égalité, mais vont la revendiquer par des mesures concrètes pour mettre fin aux discriminations racistes, au racisme structurel, en obligeant par exemple des institutions ou des entreprises à rééquilibrer leurs effectifs pour ne pas laisser les inégalités sociales raciales se reproduire indéfiniment dans la société. Tout comme il existe  des mesures visant à équilibrer la proportion hommes/femmes.

C’est dans cette optique que cette vidéo retrace l’historique du racisme aux États-Unis, en montrant que le racisme ce n’est pas une question d’aimer ou ne pas aimer les Noirs ou d’autres non-Blancs, mais c’est avant tout une série de mesures politiques conditionnant des structures économiques et sociales racialement déséquilibrées, pour le bénéfice d’un groupe dominant. Aux USA, les Blancs. Et dire cela ce n’est certainement pas être « anti-Blanc », c’est simplement reconnaître un système de privilèges sociaux qui garantit pour une majorité de Blancs une vie plus facile que pour une majorité de non-Blancs. Ce qui ne veut pas dire pour autant que tous les Blancs ont tous une belle vie.

D’ailleurs, petit détail intéressant : à la fin, sur la ligne d’arrivée, c’est un homme blanc qui est devant une femme blanche. Car oui, même parmi les Blancs, il y a des différences de statuts sociaux selon d’autres critères que la race (le genre, la classe sociale…).

La vidéo parle du cas particuliers des USA, mais bien sûr on pourrait facilement retracer l’histoire du racisme français depuis le début des conquêtes coloniales (L’île Bourbon, ses esclaves déportés et ses Marrons massacrés…) jusqu’à aujourd’hui. (islamophobie d’État, violences policières impunies dans les quartiers populaires, les déportés de la Creuse, la répression culturelle sous Michel Debré…)

Il y avait quelques références historiques dans cette vidéo que j’ignorais. Je vous fais un petit résumé des certains points cités :

1492 : Début de la colonisation européenne, et du génocide amérindien par l’arrivée de Christophe Colomb 

1964 : Fin de la ségrégation raciale

La « Destinée manifeste » : Dans les années 1840, désigne l’expansion vers l’ouest des USA, qui entraîna de fait le génocide amérindien.

La « Piste des larmes » : Dans les années 1830, fait référence au vol des terres du peuple Cherokee et les déportations qui ont suivi

Dred scott : En 1846, esclave qui a poursuivit sa maîtresse en justice pour obtenir sa liberté, en vain. Il restera esclave jusqu’à sa mort, malgré l’abolition officielle de l’esclavage dans l’État de l’Illinois où il a vécu.

Loi d’exclusion des Chinois : loi fédérale des USA de 1882, interdisant l’immigration chinoise

« Japanese internment » : L’enfermement des américains d’origine japonaise dans des camps de concentration après l’attaque de Pearl Harbor en 1941

« School-to-prison pipeline » : Le chemin qui amène de l’école à la prison : fait référence à la politique de tolérance zéro dans les établissements scolaires publiques qui entraîne l’emprisonnement des jeunes issus des quartiers populaires aux États-Unis.

Voir vidéo explicative : https://www.youtube.com/watch?v=04pcSyzwoTg (sous-titres anglais activables)

School-to-Prison-Illustration

Pour aller plus loin sur le privilège Blanc :

Amandine Gay : L’antiracisme commence avec la déconstruction du privilège blanc

Rokhaya Diallo : Le privilège blanc

Blog de Ms dreydful : Parlons privilège blanc, voulez-vous?

Émission de radio France Culture, le concept de blanchité

Ne manquez pas non plus le blog du sociologue Saïd Bouamama riche en analyses pertinentes sur le racisme structurel français

Je vous laisse avec les Ferguson Kids :